Revenons à nos moutons !


Les moutons du CERN attaquent leur menu « Entrée – plat – fromage – dessert ». (Image: CERN)

Après le Globe, les moutons du CERN sont aux abords de l’expérience ATLAS, poursuivant leur festin de l’été.

Ambiance bucolique entre les bâtiments du CERN, où 70 moutons et deux béliers broutent avec appétit. Il y a quelques jours, le troupeau du « berger du CERN », Enrico D'Ippolito, s’exhibait devant le Globe de la science et de l’innovation (photo). Depuis le début de la semaine, les ovidés se régalent autour de l’expérience ATLAS. Le troupeau entretient cinq hectares de terrain sur le site de Meyrin, et 20 sur celui de Prévessin. Un coup de main (ou plutôt de dents) aussi efficace que naturel. Cela fait plus de 45 ans que les moutons arpentent les terrains du CERN en été, le père d’Enrico ayant fait venir le premier troupeau dans les années 1970.

Après ATLAS, les ovins se feront envoyer paître plus loin, d’abord au-dessus des Anneaux de stockage à intersections (ISR), puis sur le deuxième grand site du CERN, le site de Prévessin en France.

Quelques recommandations : veuillez ne pas nourrir (ni effrayer !) les moutons, et éviter de vous approcher des béliers – disons que la convivialité n’est pas leur fort.

 

Pour en savoir plus sur la foisonnante biodiversité du CERN, lisez cet article paru en 2015.

 

You are here